Message du Président 

1er février 2024

Chers collègues d’ACER-CART,

Depuis 2016, l’une des priorités constantes de l’ACER-CART a été la demande de mise en œuvre d’un programme national d’assurance médicaments. J’espère que ce document apportera des réponses sur les raisons pour lesquelles le Canada a besoin de ce programme et sur les avantages qu’il procurera à nos membres et aux personnes âgées.

Le Canada est le seul pays développé au monde à disposer d’un programme universel de soins de santé qui ne comprend pas de régime universel de médicaments sur ordonnance. Après les États-Unis et la Suisse, le Canada se classe au troisième rang mondial pour ce qui est du coût des médicaments de prescription. Au Canada, la couverture des médicaments de prescription varie considérablement et l’accès aux médicaments de prescription est inégal. Les Canadiens paient souvent des prix différents pour le même médicament, selon l’endroit où ils vivent. L’idée d’un programme national de financement des médicaments sur ordonnance a été recommandée comme deuxième partie du programme universel de soins de santé dans le rapport de la Commission royale d’enquête sur les soins de santé de 1964.

Le Canada ne bénéficie pas du système actuel, mais les sociétés pharmaceutiques et les compagnies d’assurance privées en profitent. Les sociétés pharmaceutiques pratiquent des prix plus élevés pour les médicaments d’usage courant, car elles vendent à de nombreux acheteurs différents. Les compagnies d’assurance privées en profitent en faisant payer aux employeurs, aux syndicats et aux employés la gestion des régimes privés d’assurance médicaments.

Une étude intitulée Pharmacare 2020 : The Future of Drug Coverage in Canada, il a été révélé que le programme national de médicaments de la Nouvelle-Zélande lui permet de réduire les prix en négociant avec les entreprises pharmaceutiques pour l’ensemble du pays. Un exemple de réduction des coûts est le nom de marque du médicament anti-cholestérol Lipitor. Pour une année d’approvisionnement en Nouvelle-Zélande, le coût est de 15 dollars, contre un minimum de 811 dollars au Canada. La version générique du Lipitor coûterait 140 dollars au Canada, soit neuf fois plus que le prix néo-zélandais.

Nous avons besoin d’un régime national d’assurance médicaments qui couvre tous les Canadiens ! Un Canadien sur cinq paie ses médicaments de sa poche, soit parce qu’il n’a pas de régime d’assurance médicaments, soit parce que son régime ne couvre pas le coût total des ordonnances dont il a besoin. On estime qu’un Canadien sur dix ne remplit pas ses ordonnances parce qu’il n’en a pas les moyens.

L’étude Pharmacare 2020 indique que le pouvoir d’achat combiné d’un régime national d’assurance médicaments permettrait d’économiser de 4 à 11 milliards de dollars par an sur les prescriptions. En outre, l’utilisation de données probantes et de systèmes d’information pour orienter la couverture des médicaments et les prescriptions permettrait d’économiser 5 milliards de dollars par an et de réduire les problèmes de surconsommation, de sous-consommation et de mauvaise utilisation.

Il nous incombe maintenant de faire pression sur les députés fédéraux, les députés provinciaux et le ministre fédéral de la Santé pour les informer des économies considérables que permettrait un régime public d’assurance médicaments universel, à payeur unique, complet, accessible, transférable et national.

L’Accord d’approvisionnement et de confiance conclut entre le Parti libéral et le Nouveau Parti démocratique stipule que les deux partis continueront à progresser vers un régime national universel d’assurance médicaments en introduisant une loi intitulée Loi sur le régime d’assurance médicaments du Canada, avec une agence nationale des médicaments chargée d’élaborer un formulaire national de médicaments essentiels et d’acheter des médicaments en vrac d’ici la fin de 2023. L’Agence nationale des médicaments a été créée le 18 décembre 2023 et la loi sur le régime d’assurance médicaments devrait être adoptée avant le 1er mars 2024.

ACER-CART sollicite votre aide pour compléter le logiciel New Mode en ajoutant votre nom et votre adresse électronique à la courte lettre intégrée ou en créant une lettre personnelle. En cliquant sur un bouton, le programme enverra les informations aux politiciens de votre région.

Au nom d’ACER-CART, je vous remercie d’avance de votre participation à notre initiative de programme national d’assurance médicaments.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués,

Bill Berryman

Président ACER-CART