HISTORIQUE DE L’ASSOCIATION CANADIENNE DES ENSEIGNANTESET DES ENSEIGNANTS RETRAITÉS

L’Association canadienne des enseignantes et des enseignants retraités (ACER-CART) a vu le jour grâce à l’appui des associations provinciales d’enseignantes et d’enseignants tant actifs que retraités. Des remerciements très sincères aux personnes qui ont consacré temps et énergie pour partager une vision commune d’une association nationale d’enseignantes et d’enseignants retraités.

En 1984, Marshall Sinclair Wark, alors première vice-présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants retraités de la Colombie-Britannique (BCRTA), décida de faire un sondage auprès des autres associations provinciales sur les services qu’elles offraient à leurs membres; cette initiative fut le premier pas vers la création d’une association nationale d’enseignantes et d’enseignants retraités.

Ce fut par l’intermédiaire des associations provinciales d’enseignantes et d’enseignants actifs que les premiers contacts ont été établis, l’échange d’informations se limitant en grande partie aux adresses et numéros de téléphone.

C’est en 1985 que débutent les contacts informels auprès de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants (FCE) pour discuter de la mise sur pied d’une association nationale d’enseignantes et d’enseignants retraités. En 1987, lors d’un ralliement de solidarité à Victoria, C.-B. organisé en opposition aux politiques gouvernementales en matière d’éducation, a lieu le premier contact formel avec le président de la FCE au sujet d’une telle association nationale.

Élue présidente de la FCE en 1987, Sheena Hanley appuya formellement le principe d’une association nationale d’enseignantes et d’enseignants retraités. Le 2 janvier 1988, Dr. Stirling McDowell, secrétaire général de la FCE, participa à une première réunion au siège social de la BCRTA. On y proposa de tenir une réunion nationale des représentants des associations provinciales d’enseignantes et d’enseignants retraités (APER) afin d’identifier les points d’intérêt commun, de proposer une constitution et de faire une mise au point sur l’importance d’une telle association nationale. On décida d’organiser une première réunion en 1989 à Ottawa. Même si la FCE est dans l’impossibilité de subventionner une telle rencontre, un avis de convocation fut expédié à toutes les APER.

À l’exception de deux provinces, toutes les APER ont décidé de participer à leur propres frais à cette réunion d’inauguration tenue à Ottawa en juin 1989. Les délégués décident que les membres de cette association nationale seraient les APER, et non leurs membres individuels. De plus, l’assemblée formula cinq objectifs, qui furent ensuite présentés aux APER pour fins de ratification.  L’appui des APER fut des plus encourageant.

C’est le e 15 juin 1991au siège social de la FCE à Ottawa, que les délégués suivants ont créé officiellement une association nationale d’enseignantes et d’enseignants retraités:

  • British Columbia RTA, Marshall Sinclair Wark
  • Superannuated Teachers of Saskatchewan, Valdine Johnson
  • Superannuated Teachers of Ontario, Lyle Harkin, Rosemarie Edwards
  • Association des retraitées et retraités de l’enseignemnent du Québec, Léo Coté
  • Provincial Association of Catholic Retired Teachers, Ronald Frauley
  • Provincial Association of Protestant Retired Teachers, Bill Munro
  • Retired Teachers Association of Nova Scotia, J. Allison Dalton
  • Prince Edward Island Retired Teachers’ Association, Winnifred Cutcliffe
  • Canadian Teachers’ Federation, Stirling McDowell

 

L’assemblée ratifiait les points suivants:

nom de l’association: L’Association canadienne des enseignantes et des enseignants retraités-The Canadian Association of Retired Teachers (ACER-CART)
membres: associations provinciales d’enseignantes et d’enseignants retraités
conseil d’administration : un représentant pour chacune des associations provinciales
bureau de direction : un président, un vice-président, un secrétaire à être choisi à chaque réunion nationale
frais d’appartenance : 0,25$ par membre au sein de l’association provinciale, avec un minimum de 50$ et un maximum de 300$
objectifs: les cinq formulés en 1989

 

à savoir :

  1. faciliter et promouvoir la liaison et l’entr’aide parmi les associations membres
  2. promouvoir les intérêts des associations membres
  3. élaborer ses stratégies d’action collective sur des questions d’intérêt commun aux associations membres
  4. collaborer avec d’autres associations sur des questions d’intérêt commun
  5. promouvoir l’excellence en éducation

Le premier bureau de direction de ACER-CART était composé de :

  • Président M.S. (Clair) Wark – BCRTA
  • Vice-président Léo Coté – AREQ(Québec)
  • Secrétaire Mac Hone – STS

La FCE s’est engagée à fournir à l’ACER-CART les services de secrétariat et de comptabilité ainsi que les locaux pour les réunions. Deux subventions sont versées à l’ACER-CART pour l’aider à démarrer, une de 2000$ de la FCE, une de 500$ de la Fédération des enseignants de la Colombie-Britannique (BCTF).

À la réunion du 13 juin 1992 à Ottawa, toutes les APER, à l’exception de deux, étaients représentées. Les délégués, représentant plus de 50 000 enseignantes et enseignants retraités, acceptaient avec enthousiasme l’offre de Stirling McDowell d’agir en qualité de directeur général sans frais suite à sa retraite comme secrétaire général de la FCE et ratifiaient plusieurs résolutions visant:

  1. l’échange des bulletins des APER
  2. une étude sur la mise en œuvre d’un bulletin pour ACER-CART
  3. un format d’énoncé de politique
  4. la préparation d’une constitution avec statuts et règlements
  5. des lignes de communication avec le réseau canadien des aînés
  6. l’entente sur les cinq objectifs originaux
  7. la composition du bureau de direction : une présidente ou un président, deux vice-présidentes ou vice-présidents et le président sortant pour un mandat d’une année suite à son mandat à la présidence

Par tradition, l’’assemblée générale annuelle (AGA) d’ACER-CART a lieu en juin à Ottawa, à l’occasion au siège social de la FCE.

En 2003, l’AGA adoptait une révision majeure de sa constitution, ses statuts et règlements ainsi qu’une nouvelle composition du bureau de direction, à savoir trois directeurs régionaux (région de l’Ouest, région du centre, région de l’atlantique), dont un est élu à la vice-présidence. ACER-CART compte présentement plus de 125 000 membres et ne cesse de croître.

En 2004, des initiatives ont été prises pour établir des liens avec des associations nationales d’aînés partageant des intérêts communs, tel la demande d’un secrétariat fédéral pour étudier les enjeux visant les aînés.

L’AGA de 2005 avait nommé le président comme représentant auprès de CONA (Congrès national des organisations d’aînés), adopté le logo officiel et choisi le nom OPTIONS pour le bulletin de nouvelles de l’ACER-CART. Diverses résolutions avaient été adoptées en faveur du fractionnement du revenu de retraite, la mobilisation pour la création d’une agence nationale pour le contrôle du coût et de la qualité des médicaments d’ordonnance, ainsi que d’autres mesures fiscales en vue d’améliorer la vie des aînés.

En 2006, l’AGA de l’ACER-CART a accompli encore plus de travail sur les statuts de notre organisation, visant à poursuivre notre initiative de l’enregistrer. De plus, des cibles ont été établies afin d’obtenir le statut d’organisme de bienfaisance, de membre de la Coalition canadienne des soignants et du Réseau international pour la prévention de la maltraitance des aînés.

Nous nous sommes incorporés comme association en 2007.  Nous avons augmenté le nombre de régions à quatre avec l’Ontario et le Québec formant deux régions individuelles.  Nous avons changé le titre de « Directeur régional » à « Représentant régional ».  Aussi, l’association « Yukon Retired Teachers Alumni » s’est jointe à la région de l’Ouest.

À l’AGA de 2008, nous avons adopté plusieurs résolutions dont celle pour appuyer un regime national d’assurance médicaments et celle pour la nomination d’un ombudsman pour les personnes âgées.  On a aussi mis l’accent sur la protection des personnes âgées en ce qui concerne les impôts forciers.

L’AGA 2009 a confirmé le développement d’un guide administratif pour incorporer les statuts, les règlements et les politiques de l’Association; a encouragé les communications bilingues de l’Association; a appuyé l’exécutif dans l’établissement d’une liaison régionale et a établi les objectifs concernant le lobbying pour les aînés dans le domaine du financement et de la santé, ainsi que pour garder les services d’une société d’état nationale radiophonique.

À l’AGA 2010 et aussi durant le séminaire sur le lobbying qui a précédé l’AGA, les directeurs de l’ACER-CART ont réitéré leur appui pour sauvegarder le système canadien de la santé.  Ils ont aussi répété leur intention d’améliorer les plans de pensions au niveau fédéral et de protéger les aînés contre la fraude dans les investissements.  Ils ont aussi indiqué leur appui à une déduction plus élevée des impôts pour les dons de charité et finalement ils ont également soutenu les démarches afin de protéger le logo de l’ACER-CART.

L’AGA 2011 a été l’occasion de célébrer notre 20e anniversaire où nous avons mis l’accent sur les anciens présidents. Au séminaire pré-AGA, nous avons commencé à revisiter la structure, le budget ainsi que les services de notre organisation. Nous avons accepté avec regret le départ de l’AREQ. Avec les résolutions qui ont été soumises, il a fallu faire du lobbying auprès du gouvernement fédéral sur des sujets reliés à la loi canadienne sur la santé, l’élimination de l’impôt sur les bénéfices du RPC au décès, la prolongation des passeports canadiens pour adultes pour une période de dix ans, une réduction des impôts pour les adhésions associées aux programmes d’activité physique pour les aînés et l’établissement d’un formulaire national ainsi que d’un régime national pour les médicaments.

Lors de l’AGA 2012, nous avons adopté des changements aux Statuts et aux Articles afin de reconfigurer l’exécutif. La vice-présidence sera dorénavant un poste élu, tandis que nous sommes passés de quatre à trois régions. Nous avons adopté des résolutions nous demandant de revendiquer pour un programme national de médicaments, un programme de recyclage de médicaments, un registre national de don d’organes, ainsi que d’inclure dans le programme national de la santé les soins de longue durée. Nous avons exprimé nos préoccupations face au programme national de pensions. Un comité ad hoc sur la mobilisation politique a été établi pour une année, et nous avons adopté une cotisation à deux niveaux afin d’assurer la stabilité de l’organisation.

L’AGA 2013 a reçu des rapports concernant l’approbation gouvernementale de nos Statuts ainsi qu’une revue de notre fonds de réserve qui s’est vu imposé des dispositions quant à son utilisation et à son niveau de financement. Le comité ad hoc de mobilisation politique, établi l’an dernier, s’est vu reconduit pour une autre année. On a établi une politique afin d’encadrer le travail de ce comité. Parmi les résolutions adoptées lors de l’AGA, plusieurs demandaient plus de revendications politiques, une déduction d’impôt pour le programme « Medic Alert », une étude gouvernementale concernant le logement pour les personnes âgées et un programme pharmaceutique financé par les fonds publics. L’AGA a aussi donné son appui au programme « Écoutez ma voix » de la FCE. Ce programme vise à faire respecter notre droit à l’implication démocratique.

Précédée, d’ateliers sur le lobbying, la collaboration avec les enseignantes et les enseignants actifs, ainsi que sur l’utilisation des médias sociaux, l’AGA 2014 a rendu le comité ad hoc de Mobilisation politique un comité permanent, et elle a demandé la publication d’une nouvelle brochure afin de faciliter le partage de ses buts et de ses revendications. De plus, elle a appuyé les principes de base concernant les soins de santé au Canada et a revendiqué la négociation d’un nouvel accord national pour la santé tout en appuyant le programme « Choisir avec soin » de l’Association médicale canadienne visant à réduire le coût des ordonnances médicales. L’AGA encourage ses membres à profiter, lors des prochaines élections fédérales, des forums des candidates et des candidats afin d’adresser la situation de manque de gérontologues et de généticiens.

 

Présidentes-présidents de l’ACER-CART

 1991-1992  Marshall S. Wark        +  BCRTA
 1992-1993  Mac Hone                  +  STS
 1993-1994  Mac Hone                  +  STS
 1994-1995  Bill Jones  STO/ERO
 1995-1996  Bill Jones  STO/ERO
 1996-1997  Stirling McDowell       +  STS
 1997-1998  Bruce Watson  BCRTA
 1998-1999  Maxwell Mullett          +  RTANL
 1999-2000  Murray Smith             +  RTAM
 2000-2001  Murray Smith             +  RTAM
 2001-2002  Floyd Sweet              +  ARTA
 2002-2003  Floyd Sweet              +  ARTA
 2003-2004  Val Alcock  RTO/ERO
 2004-2005  Val Alcock  RTO/ERO
 2005-2006  Pat Brady  BCRTA
 2006-2007  Pat Brady  BCRTA
 2007-2008  Helen Biales  RTO/ERO
 2008-2009  Helen Biales  RTO/ERO
 2009-2010  Vaughn Wadelius  RTAM
 2010-2011  Vaughn Wadelius  RTAM
 2011-2012  Arnold Hull  RTO/ERO
 2012-2013  Thomas Gaskell  RTO-NSTU
 2013-2014  Thomas Gaskell  RTO-NSTU
 2014- 2015  JoAnn Lauber  BCRTA

 

 

Directeurs général de l’ACER-CART

  1989 – 2001   Stirling McDowell         +
  2002 – 2004   Robert Barker
  2004 – 2008   Pierre Drouin
  2008 – 2012   Norbert Boudreau
  2012 –   Roger Régimbal

Décédé   +